Comment faire du perry : l’harmonie de la pomme et de la poire

Cidre de poire

comment faire du cidre de poire

Les poires contiennent davantage de sucre fermentable et non fermentable que les pommes, ce qui donne un goût final plus « doux » ou sucré. Elles contiennent aussi moins d’acide et de tannin que les pommes. Le mélange des deux donnera un cidre doux au goût sans avoir à ajouter du sucre supplémentaire après la fermentation. Le cidre fait exclusivement de jus de poire s’appelle « perry » en anglais ou « cidre de poire » en français. Comme pour les pommes, il existe des milliers de variétés de poires, alors expérimentez!

Ingrédients :

Ingrédients obligatoires :
Ingrédients facultatifs pour une fermentation optimale :

Pour faire un cidre pétillant :

Pour un cidre plat aromatisé :

Les étapes sont les mêmes que pour le cidre de pomme.

ATTENTION AVANT D’EMBOUTEILLER

Si vous avez ajouté du sucre fermentable après la fermentation, il est important de stabiliser le breuvage avec des sulfites et du sorbate de potassium pour éviter l’éclatement d’une bouteille due à la poursuite de la fermentation de ce nouveau sucre à l’intérieur de la bouteille. La stabilisation devrait pouvoir empêcher toute nouvelle fermentation du breuvage. Toutefois, certains amateurs vont aussi embouteiller le breuvage sucré dans des bouteilles pouvant être mises sous pression. Des bouchons adaptés à cette tâche devront aussi être utilisés.

Image courtesy of Africa / FreeDigitalPhotos.net


Categorised in: ,

2 commentaires

  • BIDOUNG dit :

    Bonjour,
    J’aimerai savoir si vos recettes de fabrication d’alcool peuvent etre modifier en vue de les adapter aux fruits et ingrédients que l’on pourrait trouver en Afrique et faciliter ainsi les choses à nous autres qui y résidons.
    En esperant vous lire en retour courriel, je vous félicite et vous encourage pour tous les efforts en vue d’aider ceux qui comme moi ne connaissent pas grand chose en la matière.
    Très cordialement

    • Alain dit :

      Bien sûr, il suffit de vous procurer un hydromètre pour mesurer la densité de votre moût et d’ajuster le sucre en fonction du taux d’alcool recherché. Le mieux est de faire des tests avec vos fruits.

      Je vous invite à lire cet article attentivement :
      http://alcoolartisanal.com/quoi-faire-fermenter/

      Il y a notamment un tableau qui donne les quantités approximatives de fruits à utiliser par gallon. Essayer de trouver des fruits au taux de sucre similaire et faites des tests. Toute la beauté de cet art vient justement de l’expérimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *